» Du lierre dans le bitume
Du lierre Recto

Du lierre dans le bitume

14.00 

David Xoual réunit dans Du lierre dans le bitume tous les ingrédients du très bon polar : du suspense, de la violence, de la passion, de l’ambition. Et il adapte parfaitement cette recette aux Éditions Salto, en décrivant avec ferveur et poésie les prouesses du jeune basketteur Marcus Gardner.

Description du produit

Marcus Gardner est enthousiaste à l’idée d’intégrer l’équipe de basket de la célèbre université de Citadel. La personnalité de son entraîneur, de ses coéquipiers, la succession des matchs, l’ascension dans la ligue, la mort de son ami journaliste… Tout tient le lecteur en haleine.
Au travers de multiples intrigues et de personnages contrastés, ce roman polyphonique explore les dessous, souvent opaques, des campus américains et du sport universitaire, où se conjuguent l’ambition, l’argent, la jalousie, le sexe, l’espoir, la compétition, le dopage, la triche, le succès, l’échec, le renoncement, même la mort violente.
Entre thriller et documentaire : une plongée en apnée dans le monde du basket universitaire américain !

  • ISBN: 979-10-95408-03-1
  • Format: 14×21 – 112 pages
  • Prix de vente public: 14 €

Extrait 1

Au mois de décembre, alors que la neige avait recouvert les toits et les pelouses de Citadel, Marcus retourna dans le Missouri pour les fêtes de Noël. Un voyage en avion offert par l’université. À son arrivée, il ne pensait qu’à une chose : repartir au plus vite. Après cette trêve en forme d’exode, Marcus continua de régaler les fans des Black Bears jusqu’à cette terrible nuit de février…

Extrait 2

Mi-décembre, Steve accompagna l’équipe qui devait jouer contre l’université de Stony Brook. Match sans enjeu. Match d’anthologie. D’habitude si détaché, Steve prit conscience d’assister à quelque chose de rare. Il n’y avait pas besoin d’être un spécialiste pour comprendre que Marcus Gardner était différent. Un génie en apesanteur, des gestes d’une grâce céleste, tout allait plus vite quand il avait la balle entre les mains. Une élégance sans fard, virtuosité animale sublimant ses coéquipiers. Tout semblait facile. C’était comme assister à la genèse d’un chef d’œuvre, à cela près que le créateur était sa création. Le bourdonnement des spectateurs, entre stupéfaction et émerveillement, ne fit qu’accentuer la dramaturgie de ce moment unique. Steve aurait voulu le garder pour lui, être seul dans cette salle, égoïsme primaire d’un fan.

Extrait 3

Sur le terrain, les fanfares de chaque université s’affrontaient à coup de cuivres et de percussions dans un brouhaha vertigineux, attendant leurs idoles. Lorsque les deux formations pénétrèrent sur le parquet, le vacarme redoubla d’intensité, porté par un public divisé en deux camps. Comme à son habitude, DeAndre exécuta une série rapide et intense de pompes au bord du terrain. Un rituel censé effrayer les adversaires autant qu’une vieille superstition supposée le protéger du mauvais œil. Le match venait à peine de commencer mais John regrettait déjà sa sortie de la veille au Jeffrey’s. L’ailier suait à grosses gouttes, sa vision était trouble.

Les versions liseuses sont également disponibles :

 

 

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Du lierre dans le bitume”