» Fausses pelles
Fausses pelles Recto
Fausses pelles R-VBenoit Decock BressuireBenoit Decock-Fausses pelles

Fausses pelles

5 sur 5 basé sur 2 votes client
(2 avis client)

16.00 

Fausses pelles

de BENOÎT DECOCK

Un recueil de nouvelles qui, par la voix du narrateur Pierre, raconte l’aviron, ses hauts et ses bas, ses anecdotes, ses exploits, ses fausses pelles… Une bible pour qui aime l’aviron, et qui l’a pratiqué !

144 PAGES – 14 x 21 cm
ISBN 979-10-95408-06-2
16€ – Paru le 12/10/2016

Description du produit

Télécharger

Présentation

Revue de presse

Extraits

Couverture

« L’auteur, qui ne manque pas d’humour, possède ce sens de la chute que le genre exige. » (Pierre Assouline, La République des livres)

Le mot de l’éditeur

Avec Fausses pelles, Benoît Decock peint une fresque impressionniste de portraits hauts en couleur, d’ambiances en demi-teinte, de déconvenues… de fausses pelles !

Résumé

Benoît Decock, par la voix de Pierre, enfant, adolescent puis adulte raconte l’aviron… et même un peu plus : l’exigence de discipline, de rythme et de cadence, la passion et la liberté, l’harmonie avec l’eau, les paysages.

L’écriture poétique et décalée évoque des souvenirs teintés tour à tour d’humour, d’autodérision et de gravité : plaisir d’être sur l’eau, courses, victoires, entraînements, amitié, femmes, effort, douleur, émois.

Récompenses et Nominations

  • Lauréat du Prix Jeunesse du Festival Lettres et Images du sport de Bressuire 2017
  • Sélection Prix Goncourt de la Nouvelle 2017 – deuxième place. Lauréat : Retourner à la mer (Raphaël Haroche )
  • Sélection Grand Prix Sport & Littérature 2017  (Association des Écrivains Sportifs de France). Lauréat : Scènes de Boxe (Elie Robert Nicoud)
  • Sélection Prix Sport-Scriptum (Fondation FDJ, UJSF et UNDP). Lauréat :  Le garçon qui courait (François-Guillaume Lorrain)

2 avis pour Fausses pelles

  1. 5 sur 5

    :

    Livre de nouvelles très sympathique et qui se lit très bien. Le style de l’écrivain est brillant. Il nous narre avec une certaine fluidité et toujours bien imagé avec de belles métaphores les exigences du haut niveau sportif, de telle façon que le lecteur (même pour le profane que je suis ) ne se sent jamais désorienté par rapport à cette discipline qu’est l’aviron…En conclusion « Fausses pelles » est vraiment à l’opposé du « Vrai râteau »

  2. 5 sur 5

    :

    « Fausses pelles »: voilà un tres bel et agréable recueil de nouvelles sur le monde de l aviron. Tous les rameurs se retrouveront avec délectation dans les aventures de Pierre. Et pour les non initiés, ils trouveront ici une description fidèle et émouvante de ce que ce sport et son univers font vivre à ses pratiquants. Tout y est, et décrit avec humour, malice et délicatesse. Le style est tres agréable et vivant et donne envie de tout de suite devorer la nouvelle suivante!
    « Fausses pelles » est donc une vraie réussite à bien des égards! Bonne lecture!

Ajouter un Avis