» Poing Noir
Couv Poing Noir-Recto

Poing Noir

5 sur 5 basé sur 1 vote client
(1 avis client)

16.00 

 

Le 16 octobre 2018 ont été fêtés les 50 ans du podium mythique de Mexico 68… Si tout a été dit sur Tommie Smith et John Carlos, Jérôme Peyrat rend hommage à Peter Norman, athlète hors norme et homme de conviction. Avec Poing Noir, portrait poignant, Jérôme Peyrat redonne sa place à Peter Norman, sportif et humaniste qui n’aurait jamais dû être oublié…

 

Description du produit

Poing Noir : roman hommage à Peter Norman, athlète australien, longtemps oublié et rejeté par son pays…

Télécharger

Présentation-Poing Noir

Extrait-Poing Noir

Couv-Poing Noir

 

EN BREF

Jérôme PEYRAT

192 PAGES – 14 x 21 cm

979-10-95408-13-0

16€ – Sortie le 18/11/2018

Le mot de l’éditeur

De sa jeunesse dans une Australie blanche, où les Aborigènes mènent eux aussi une lutte civique, à sa mort en passant par ce fameux 16 octobre, Peter Norman a vécu, épris de liberté, d’égalité, de justice et de littérature. Avec Poing Noir, portrait poignant, Jérôme Peyrat redonne sa place à Peter Norman, cet humaniste qui n’aurait jamais dû être oublié…

Résumé

Jeux olympiques de Mexico. 16 octobre 1968. Trois coureurs montent sur le podium de la finale du 200 mètres et posent pour une photo qui deviendra légendaire : Tommie Smith, médaille d’or, Peter Norman, médaille d’argent, et John Carlos, médaille de bronze. Pour leur poing levé et ganté de noir, symbole de la lutte des Afro-américains contre la politique de ségrégation aux États-Unis, Tommie et John rentrent dans l’histoire. Et Peter ? On le croit indifférent. C’est pourtant tout le contraire… Acteur à part entière de ce moment d’histoire et de révolte, il assume pleinement son soutien aux deux athlètes américains.

Pour ses convictions, l’athlète sera boycotté par sa fédération et son pays, l’homme sera rejeté par les siens et traversera sa vie comme un fantôme aux yeux de beaucoup.

Premiers mots...

Peter court seul dans l’obscurité. Silhouette furtive. Fantomatique. Ses genoux montent haut. Ses jambes poussent loin derrière son buste. Ses avant-bras se plient et se déplient le long de ses biceps, découpant l’air froid comme des ciseaux. Lorsqu’il pénètre dans le dernier virage, l’écho sec de ses pieds fouettant le sol résonne contre la masse sombre de la tribune, navire échoué dans la morsure noire de la nuit. Puis, le fantôme se fait chair. Peter pénètre dans le halo de lumière du projecteur et achève son dixième 400 mètres. De longs traits de vapeur sortent de sa bouche. Il reprend son souffle en marchant lentement. Surtout ne pas s’arrêter. Sinon, l’acide lactique montera en flèche dans le sang et toute nouvelle tentative sera vaine. Une minute de pause. Pas davantage. Ses gants ne le protègent plus de l’onglée qui engourdit ses doigts.

 

1 avis pour Poing Noir

  1. 5 sur 5

    (client confirmé):

    Très bien écrit et documenté, ce livre à cheval entre le roman et la brographie se lit d’une traite. Un tribut rendu à Peter Norman, sportif blanc qui osa soutenir la lutte pour les droits civiques, un hymne au courage et à la fraternité. Bravo à Jérôme Peyrat et merci à Salto pour cette publication essentielle.

Ajouter un Avis